mercredi 10 janvier 2018

Lettre à celle qui s’ouvre à la vie :



Mon ange, depuis que je t’observe,
là, du fond de ton cœur,
Je t’aime tellement.
Je vois bien que chaque jour tu fais de ton mieux.
Que ton but est d’avancer vers l’Eternel,
Et que cette marche ne soit pas qu’une marche solitaire, mais aussi une marche solidaire
Et je vois bien comme il est difficile pour toi de lâcher tout ce qui t’encombre dans ce cheminement.
Que te dire ?
Aies confiance et ne te juge pas, tu avances à ton rythme et c’est bien ainsi,
Le seul temps que tu perdes : c’est le temps que tu ne passes pas à Aimer
Commence par t’aimer toi-même ; cesse de te battre contre ce fantôme que tu crois être.
Chaque instant aime ce que tu es, aime ce que tu fais,
Et ne regardes ni l’ombre d’hier ni l’inquiétude de demain.
Pose-toi un instant,
Respire,
Détend toi,
Ne sens-tu pas sa main posée dans la tienne ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire